Tomorrow Foundation continue d’apporter son soutien à la construction de stations d’eau au Tchad et à la recherche dans ce domaine à travers les initiatives du CRIPT (Centre de Recherche d’Innovation et de Production Technologique).

Le Tchad a des besoins critiques en eau potable et approvisionnement en eau pour développer l’agriculture et l’élevage. Que ce soit dans les régions désertiques ou autour du lac Tchad dont la superficie est passée de 25000 km carrés à 4600 km carrés en raison du changement climatique, d’une très mauvaise gestion et de l’absence de règlementation, l’accès à l’eau devient de plus en plus difficile.

Un vaste programme de construction de puits a ainsi été lancé en 2016. Le forage de puits est effectué dans une région distante d’environ 600km de la capitale. Les pompes à eau sont produites localement et acheminées sur site pour être installées et récupérer l’eau à une profondeur pouvant atteindre 150m. Un puits peut subvenir aux besoins de 10 à 15 villages et il faut environ 10 mois pour forer une quinzaine de puits. Afin d’assurer un suivi adéquat, une bonne maintenance et un contrôle, des technologies de télétransmission sont également utilisées afin de collecter les données techniques de chaque pompe et les analyser à distance dans un centre de contrôle.

Le programme a progressé de manière considérable ces derniers mois. Tomorrow Foundation est très heureuse de constater que 15 pompes à eau seront actives d’ici fin septembre 2018, améliorant les conditions de vie de près de 80 000 personnes. Sans utiliser des ressources excessives, le programme a donc un impact social maximum. De plus, il a joue aussi un rôle de barrière douce comme l’a expliqué précédemment la Fondation dans une note de recherche détaillée sur le sujet : en fournissant une ressource essentielle à la survie et permettant d’avoir des revenus, les puits limiteront fortement le risque que ces populations en difficulté rejoignent des organisations criminelles.